CLOSE
Back To Top

Tapisserie de Jean Lurçat

JEAN LURÇAT (1892-1966)

Artiste peintre français, Jean Lurçat est connu dans le monde entier pour ses créations flamboyantes et monumentales. Son oeuvre la plus célèbre, Le Chant du monde (1957), s’inspire de la tapisserie L’Apocalypse tissée au XVe siècle. Avant de se pencher sur ses premiers canevas, l’artiste vosgien étudie la peinture. Influencé par Matisse, Cézanne, ou encore Renoir, il devient en 1914 apprenti auprès du peintre fresquiste Jean-Paul Lafitte. Il s’essaie alors à la lithographie et, dès 1920, expose deux tapisseries au Salon des Indépendants à Paris.

Jean Lurçat voit alors sa popularité monter en flèche : il crée les décors et les costumes de plusieurs spectacles, comme ‘Celui qui reçoit des gifles’ (1921) de la compagnie Pitoëff ou ‘Jardin public’ (1933) de George Balanchine, et expose ses œuvres à travers l’Europe. En 1928, il embarque pour les Etats-Unis et participe cinq ans plus tard à l’exposition new-yorkaise ‘Sélections’ en compagnie de Matisse, Picasso et Braque. En France, plus de vingt établissements portent le nom de cet artiste qui a redonné ses lettres de noblesse à la tapisserie

 

LA COLLECTION BOCCARA S’ENRICHIT DES ŒUVRES DE JEAN LURÇAT

Didier Marien collectionne les œuvres de Jean Lurçat depuis de nombreuses années.

En effet, Didier Marien a rencontré la femme de Jean Lurçat, Simone Andrée Marie-Louise Lurçat, et c’est grâce à elle qu’il a découvert les œuvres du grand artiste. Le directeur a immédiatement remarqué l’originalité et l’audace qui distinguent Jean Lurçat et a décidé de consacrer une grande partie de sa collection à l’artiste.

La collection Boccara présente aujourd’hui une collection remarquable de l’artiste qui a proposé une vision épique, poétique, symbolique et humaniste du XXème siècle à travers ses œuvres et qui est devenu une figure incontournable dans l’histoire de la tapisserie.
Toutes ses tapisseries sont exécutées à la main et chaque détail est soigneusement étudié.

La Galerie Boccara est heureuse d’offrir un panorama des œuvres de Jean Lurçat, un artiste qu’on a récemment commencé à découvrir pour son talent indiscutable et ses œuvres novatrices.

Tapisserie

Expositions Sélectionnées

2016

« Jean Lurçat (1892-1966), Au seul bruit du soleil » à Galerie des Gobelins

2010

Création de la Fondation Jean et Simone Lurçat.

2002

Inauguration du musée Jean-Lurçat à Eppelborn (Sarre).

1986

Inauguration du nouveau musée Jean Lurçat et de la Tapisserie contemporaine à Angers.

1981

Inauguration du Centre Jean Lurçat et du musée départemental de la tapisserie à Aubusson.

1966

Une exposition de tapisseries, dont Le Chant du Monde, céramiques et bijoux a lieu au musée des Arts décoratifs de Paris

1962

Participe à la première Biennale Internationale de la Tapisserie à Lausanne.

1958

Grande exposition de l’ensemble de l’œuvre de Jean Lurçat au musée National d’Art Moderne à Paris. Édition de Mes Domaines chez Pierre Seghers.

1961

Une de ses tapisseries, Etoiles de Paris, est offerte par le Président de la République à Sir Winston Churchill.

1946

L’exposition “La Tapisserie française du Moyen Âge à nos jours” au Musée national d’Art Moderne à Paris révèle la naissance d’une tapisserie contemporaine.

1945

“La tapisserie française du Moyen Age à nos jours”, au musée national d’Art moderne

1936

Exécutée sa première tapisserie tissée à la Manufacture nationale des Gobelins, Les illusions d’Icare, offerte par l’Etat française à la reine de Hollande.

1920

Kunsthalle de Berne, au Salon des Indépendants à Paris.

1917
Galerie Tanner, Zurich