fbpx
CLOSE
Back To Top

André Borderie Tapestry

André Borderie (France, 1923 – 1998)

La Galerie Boccara présente “La Tour de Feu”, une tapisserie des années 1970 signée “Borderie” et numérotée “1/3”.

André Borderie a une formation technique classique, mais il passe tout son temps libre à dessiner. Devenu fonctionnaire spécialisé dans les télécommunications, il rencontre plus tard, en 1942, le dessinateur d’affiches Paul Colin qui l’encourage à se tourner vers la peinture.

En 1946, il rencontre le couple Véra et Pierre Székely à Vienne, en Autriche. Ils sont tous deux sculpteurs, et cette rencontre l’amène à décider de se consacrer entièrement à la création artistique. En 1948, Borderie et son épouse s’installent à Bures-sur-Yvette, près de la maison de ses nouveaux amis, et créent une petite communauté d’artistes. Là, ils se consacrent à la céramique et à la peinture. Ils signent leurs œuvres en utilisant la même signature jusqu’en 1957. La communauté s’est ensuite dissoute, et André Borderie et sa famille se sont installés à Senlis, où il a continué à travailler seul à la poterie et à la peinture.

André Borderie rejoint en 1955 le groupe Espace, un groupe qui vise à introduire l’art dans les espaces urbains. Dès lors, il remporte de nombreuses commandes de l’organisme gouvernemental consacré à la promotion des arts “1%” et réalise d’importantes œuvres sculpturales pour les espaces publics, notamment des fontaines, des bas-reliefs, des fresques et des sculptures monumentales dans divers matériaux tels que l’acier, le béton, l’acier inoxydable, la céramique, les carreaux de mosaïque, la peinture, etc. Borderie s’est également impliquée dans la décoration intérieure de maisons privées et dans l’élaboration d’utopies architecturales.

Artiste en constante évolution, sa rencontre avec Denise Majorel, co-directrice de la galerie La Demeure, l’amène à expérimenter la fabrication de tapisseries. André Borderie est reconnu pour ses peintures, ses tapisseries et ses céramiques.

Tapestry